L’HISTOIRE DE LA CITROËN 2CV

 

Les dates qui ont marqué la vie de cette voiture légendaire

 

1934

Pierre Jules BOULANGER intègre le bureau d’études de Citroën aux côtés de André LEFEBVRE, ingénieur, et Flaminio BERTONI, designer.

L’idée de Pierre Jules BOULANGER est de créer une voiture pour le peuple, simple, économique, avec peu de confort, mais pouvant transporter les personnes et leurs marchandises sur tous types de terrain.

 

1937

Le premier prototype est prêt.

Son nom de cote est TPV, ce qui signifie Très Petite Voiture. Mais les premiers essais ne sont pas concluants car la voiture est très dangereuse à piloter. Pour protéger son idée, Pierre Jules Boulanger fait l’acquisition d’une propriété à une centaine de kilomètres de Paris, entièrement murée, pour tester les 49 véhicules prototypes.

 

1939

Les essais sont terminés, la première TPV est prête à être dévoilée au public.

Mais la guerre est déclarée et le salon de l’automobile prévu en septembre n’aura pas lieu. La chaine de montage des TPV est réquisitionnée pour la fabrication de matériel militaire.

Les TPV en cours de fabrication sont rapidement détruites pour que l’occupant ne pique pas l’idée.

 

1942

Pendant la période de guerre, Pierre Jules BOULANGER a continué le développement de ses prototypes. Les premiers essais sur route commencent.

La TPV, avec son phare unique placé au centre du capot, était surnommée « Le Cyclope ». Mais ce positionnement sera vite modifié et déplacé sur la gauche car les véhicules venant de face, pensant qu’il s’agissait d’une moto, avaient tendance à frôler la voiture.

 

1948

La voiture est présentée au Salon de l’automobile.

Quand la bâche se soulève, le public se bouscule, veut voir la voiture sous toutes ses coutures. Tout sera dévoilé, sauf le moteur qui restera caché sous le capot soudé.

Certains pensent qu’il s’agit d’une plaisanterie, d’autres ont compris le sérieux du projet, notamment les autres constructeurs inquiets de cette « reine du salon ».

 

1949

Début de la fabrication de la 2CV A, équipée d’un moteur de 375 cm³. Quatre 2CV sortent des chaines de fabrication quotidiennement. La demande est tellement forte que la 2CV sera vendue sur dossier, pour les personnes justifiant de déplacement fréquent dans leur activité professionnelle. Les propriétaires sont également invités, après quelques mois, à donner leurs impressions sur la 2CV pour apporter d’éventuelles améliorations. Le délai de livraison pour une 2CV et de 7 ans !!

 

1950

La production à grande échelle débute. 400 véhicules sont fabriqués chaque jour.

La 2CV devient présente dans beaucoup de corps de métiers. C’est à ce moment là que Citroën dévoile une version très attendue, la fourgonnette 2CV AU.

 

1950

Pierre Jules Boulanger décède le 11 novembre dans un accident de la route.

 

1951

La 2CV fourgonnette est commercialisée. Avec sa capacité de chargement de 250 kg, la demande est tellement forte qu’il faut patienter plusieurs années pour être livré.

 

1954

Sortie de la 2CV AZ 435 cm³.

La Type A, quant à elle, est au sommet de sa production avec 43.250 exemplaires fabriqués cette année-là

 

1955

La 2CV AZL (luxe) fait son apparition au catalogue.

Elle est équipée d’un nouveau démarreur, d’une modification du capot et des bas de caisse, d’une buse de dégivrage de pare-brise et d’une baguette chromée au centre du capot.

 

1961

Le moteur 375 cm³ est définitivement arrêté.

La fourgonnette adopte les mêmes modifications que la berline et voit son capot et sa calandre modifiés, et de nouvelles couleurs sont disponibles au catalogue.

 

1963

Sortie de la 2CV AZAM (améliorée). 

Beaucoup de modifications sur ce nouveau modèle. Moteur, boite de vitesses, carburation, freins, embrayage, pares chocs, phares, teintes de carrosserie et de capotes.

 

1965

Sortie de la 2CV AZAM (améliorée). 

Beaucoup de modifications sur ce nouveau modèle. Moteur, boite de vitesses, carburation, freins, embrayage, pares chocs, phares, teintes de carrosserie et de capotes.

 

1967

La 2CV AZAM devient EXPORT.

 

1970

Le modèle AZL quitte le catalogue.

La 2CV4 et la 2CV6 font leur apparition. La sécurité est grandement améliorée avec l’installation des ceintures de sécurité à l’avant.

 

1974

La face avant se dote d’une nouvelle calandre.

Les chevrons quittent le capot et sont intégrés dans la calandre. La capote propose désormais une ouverture intérieure. Les premiers phares carrés font leur apparition.

 

1975

Sortie de la 2CV Spécial.

Elle sera la version bas de gamme avec phares ronds, moteur de la 2CV4 (435 cm³) et sans custodes latérales.

1976

Sortie de la 2CV SPOT.

Sur base de 2CV4, cette première série limitée adopte un look coloré et sera vendue à 1800 exemplaires.

1979

La 2CV Spécial devient la 2CV6 Spécial avec un moteur de 602 cm³.

La 2CV6 devient 2CV6 Club.

1980

La 2CV6 Charleston fait son entrée dans la gamme avec 8000 exemplaires vendus.

1981

La 2CV6 E fait son apparition avec un embrayage centrifuge.

1981

Sortie sur les écrans de cinéma du 12e opus de la saga

James Bond: « Rien que pour vos yeux » avec sa fameuse 2CV 007.

 

1982

La 2CV Charleston est déclinée dans une version noire et jaune.

 

1983

Arrivée de la 2CV France 3, produite à 2000 exemplaires.

Face à son succès, Citroën produira 2000 exemplaires supplémentaires en 1984.

 

1985

La 2CV Dolly fait son entrée dans la gamme avec 2 versions proposées.

 

1986

Une troisième version de la Dolly est proposée au catalogue.

En parallèle, Citroën sort la série limitée Cocorico à 1000 exemplaires.

 

1987

La 2CV Club disparait du catalogue.

 

1988

La production dans les usines françaises se termine le 29 février.

 

1990

La dernière 2CV produite quitte l’usine de Mangualde au Portugal le 27 juillet à 16h30, accompagnée d’une mini fanfare.

Il s’agit d’une 2CV Charleston destinée à Mr Claude Hébert, directeur de l’usine portugaise.

En tout, 5 114 940 exemplaires auront été fabriqués entre 1948 et 1990.